dépendance affective

Comment sortir de la dependance affective : solution en 4 étapes

Avez-vous besoin de sortir de la dependance affective ? Etes-vous concernée ?

Vous avez peut être déjà constaté que quelque chose ne tournait pas rond dans votre relation amoureuse.

Vous ne comprenez pas ce qui vous arrive.

Vous vous retrouvez à agir bizarrement et à mendier l’intérêt de cet homme que vous aimez. Et qui n’a pas l’air d’être tellement amoureux de vous. 

Etes-vous dans un schéma de dependance affective ? Est-ce une maladie ? Avez-vous besoin de sortir de la dependance affective dans laquelle vous sombrez ?

Nous allons vérifier cela dans cet article.

Solution pour sortir de la dependance affective :

Récapitulons. Vous vous sentez mal dans votre relation actuelle. Et vous pensez qu’il y a un gros déséquilibre. Vous soupsonnez être tombée dans une sorte de dépendance amoureuse.

Vous cherchez des solutions pour sortir de la dependance affective dans laquelle vous vous trouver.

Je consacrerai tout un article pour reconnaître précisement la dépendance affective. Mais en attendant voici quelques raisons qui peuvent vous pousser à vouloir sortir de la dependance affective :

  • Vous êtes frustrée. Lui a l’air détaché, autonome.
  • Il avance à son rythme de façon légère. Alors que vous vous sentez comme un petit chien qui attend un signe de sa part.
  • Vous donnez plus que vous ne recevez de sa part.
  • Vous ressentez un gros manque affectif que vous cherchez à combler désespérement.
  • Vous estimez ne plus pouvoir survivre sans qu’il soit là pour vous.

Vous avez répondu OUI à au moins 2 phrases ? Vous avez besoin de sortir de la dependance affective dans laquelle vous vous trouvez !

Mais alors comment sortir de ce schéma? Est-il seulement possible de sortir de la dependance affective?

Comment sortir de la dependance affective?

Vous n’arrivez pas à sortir de cette dependance affective…vous n’arrivez pas à vous en sortir…à tourner la page !

Vous vous accrochez à cet homme comme si c’était le dernier sur terre !

Que faire  pour sortir de la dependance affective ?

En fait, il n’y a pas vraiment d’effet « baguette magique ». Il faut une volonté et un suivi de très près pour remonter la pente.

Je vous propose d’essayer les 4 étapes suivantes en 4 semaines. Cela constituera un bon début pour vous aider à sortir de la dependance affective.

Semaine N°1 – Sortir de la dependance affective- Comprendre le phénomène

Pour sortir de la dependance affective, la première etape est de comprendre que cous êtes en train de vous accrocher à cet homme et que c’est très mauvais pour vous !

Cette personne n’est pas disposée à construire une relation sérieuse.

C’est ce que j’appelle un homme toxique (ou une femme toxique). Un homme toxique crée en vous une dependance affective dont il est difficile de sortir.

Vous avez investit de faux espoir sur lui/elle.

Vous avez vu en cette personne quelqu’un qui a ou qui pourrait combler un de vos besoins: besoin d’être reconnu, aimé, important pour quelqu’un etc.

C’est cet espoir en vous qui rend difficile le fait de sortir de la dependance affective.

Ce que vous devez comprendre est que les effets que vous ressentez ne sont pas signe de l’amour que vous avez pour ce parfait inconnu.

C’est le signe d’une dependance affective. Un peu comme une toxicomanie.

C’est signe que vous vous accrochez à lui pour être sûre que votre besoin sera comblé ! Or, non seulement vous ne pourrez pas changer cette personne…mais toutes vos tentatives ne feront que vous accabler et vous faire souffrir encore plus.

Ce n’est pas en vous acharnant sur lui  et en vous accrochant que vous allez sortir de votre dependance affective. Au contraire, elle ne fera qu’empirer.

Semaine N°2 et 3 pour sortir de la dependance affective- Effectuer un  Sevrage

Afin de guerir de la dependance affective il est nécessaire de prendre du recul pendant au moins 2 semaines.

Cela signifie que pendant 14 jours, calendrier à l’appui, vous allez éviter par TOUS moyens, tous contact DIRECT OU INDIRECT avec cette fameuse personne.

Ca va être dur. Ca va vous rendre encore plus triste ! Mais c’est un mal nécessaire pour guerir de la dependance affective.

Vous ressentirez des impulsions plus ou moins violentes. Vous aurez envie, sur un coup de tête, de l’appeler. De débarquer chez lui, de lui écrire un mail enflammé !

Oui car il est difficile de sortir de la dependance affective.

Gardez en tête que ressentir cela est NORMAL ! C’est LEGITIME et c’est un des effets de la dépendance !

Comme un toxico qui est en cure de désintox, vous allez avoir du mal ! Mais résistez ! Plus vous résisterez…plus cela portera ses fruits !

Une petite astuce est que à chaque fois que vous avez cette envie d’aller vers lui/elle. Arrêtez-vous. Prenez votre journal de bord et ECRIVEZ !

Ecrivez tout ce que vous voulez lui dire…Ecrivez tout ce qui vous passe par la tête !

Jusqu’à ce que vous soyez épuisée ou que vous n’ayez plus envie de le/la contacter !

Cela vous aidera à guerir de la dependance affective.

Semaine 4 pour sortir de la dependance affective – Prenez une décision

Normalement, si vous avez suivi le plan. Vous devez avoir les idées plus claires. Et vous avez déjà commencer un peu à cicatriser et guerir de la dependance affective.

Maintenant, posez vous les questions suivantes :

• Est-ce que ce que me propose cette personne convient à la relation que je veux construire ?

• Si non, quels ajustements sont essentiels ? Si cette personne est en couple, est-ce que je suis prête à jouer l’amante ? Est-ce vraiment ce que je souhaite pour moi ? Est-ce que je peux me contenter d’être en 2nd page ?

• Qu’est ce que mes amis les plus proches ont perçu à ce sujet ? Vous avez intérêt à écouter leur avis car il est beaucoup plus neutre que le votre ! Souvent, vos amis remarques des défauts et des indispositions que vous refusez de remarquer !

• En fonction des réponses à ces questions….répondez à celle-ci ?Vaut-il la peine que je continue à m’investir dans cette relation, même si je cours le risque de perdre mon temps et ma confiance en moi ? OU vaut-il mieux lâcher prise et tourner la page pour le moment ?

Pour vous aider dans votre réflexion, vous pouvez contacter un psychologue de la dependance affective. 

L’article prend fin ici. Mais votre avis nous intéresse. Vous êtes-vous déjà retrouvée dans une situation pareille ? Avez-vous déjà réussi à vous en sortir et à sortir de la dependance affective ?

 

4 Comments

  • Isabel

    Reply Reply 2 octobre 2013

    bonjour
    merci beaucoup de votre réponse. je vais sans doute télécharger la video et vous envoyer un e-mail.
    merci

    • happylove13

      Reply Reply 3 octobre 2013

      N’hésite pas, c’est avec grand plaisir ! :)

  • Isabel

    Reply Reply 29 septembre 2013

    C’est grâce à cet article que j’ai pu comprendre ce qui m’arrive. Je suis resté dans une relation à sens unique pendant un an. En fait quand je l’ai rencontré il n’a pas été honnête avec moi et m’a fait croire qu’on cherchait la même chose. Quand je me suis rendu compte que je m’étais trompé il était déjà trop tard, j’étais trop attachée. J’ai essayé de mettre un terme à cette relation plus d’une fois. On est déjà resté séparé pendant un mois, mais à la fin il revenait toujours vers moi et j’étais incapable de dire non. Il a toutes les caractéristiques que vous décrivez de l’homme toxique. Beaux gosse, sportif, charismatique et ne rate pas une opportunité de me dire que toutes les femmes le draguent à chaque fois qu’il sort. Mais alors il y avait quelque chose que je n’arrivais pas à comprendre.
    S’il a toutes ces femmes à ses pieds, pourquoi moi?
    Je ne suis pas un thon mais je ne ressemble en rien au genre de filles avec lesquelles il avait l’habitude de sortir. Alors je me disais que peut être il m’aimait mais ne voulait pas l’admettre. Une amie m’a dit que j’ai surement quelque chose qu’il ne trouve pas chez les autres. Alors pourquoi ne pas vouloir s’engager? Dans une discussion ressente il m’a dit qu’il ne peut pas avoir une relation sérieuse parce qu’il aime trop les femmes et que je devais trouver quelqu’un qui m’aime vraiment, après m’avoir dit lui même, plusieurs fois qu’il pensait tout le temps à moi et voulait être avec moi.
    Aujourd’hui j’espère avoir coupé les ponts définitivement mais j’ai du mal à le sortir de ma tête. J’ai compris que ce n’est pas la personne qu’il me faut mais je ne cesse d’essayer de comprendre ce qui se passe dans sa tête. J’ai accepté des choses que je n’ai jamais cru pouvoir accepter et je m’en veut. Je me sens seule et triste quand je pense à lui, et quand je rencontre d’autres hommes la comparaison est inévitable.
    En général je suis une personne assez positive mais parfois c’est assez compliqué. Je mène une bataille intérieur que j’ai peur de perdre. Alors que de son coté tout va bien.
    En tout cas merci pour ces articles, je vais continuer à lire en espérant trouver la sérénité.
    Merci

    • happylove13

      Reply Reply 30 septembre 2013

      Bonjour Isabel ! Merci pour ta visite et merci de partager ton vécu dans lequel beaucoup de femmes se reconnaissent sans doute :)
      S’il revenait vers toi, c’est que effectivement il a des sentiments pour toi. C’est indéniable.
      Malheureusement, il ne suffit pas d’aimer…Encore faut-il avoir le courage d’assumer son amour et construire avec quelque chose de solide !
      Ce n’est manifestement pas son cas. Il est peut-être encore trop immature.
      Je comprends que ce soit dur à vivre, surtout si la situation n’est pas stable. Et surtout que tu restes partagée entre l’espoir qu’il revienne, changé cette fois et prêt, et la réalité de ce qu’il a été jusqu’à présent et ce qu’il te dis.
      As-tu téléchargé les vidéos de « Créez la Relation de vos rêves »? C’est gratuit et il y a des exercices qui pourraient t’aider dans ta démarche.
      Tu peux y accéder sur cette page => http://happylove.fr/cadeau-foire-aux-2013/
      J’offre aussi une séance de coaching gratuite où on pourra discuter de tout ça de vive voix si tu le souhaites.
      Il suffit de m’envoyer un mail à mon adresse : kenza@happylove.fr
      A bientôt Isabel,
      Kenza.

Leave A Response

* Denotes Required Field